DOV MELLOUL

RENSEIGNEMENTS & TARIFS

Choré-paintings

Entrez dans la danse du peintre Dov Melloul. En une vingtaine de tableaux, l’artiste dévoile la mystérieuse alchimie de ses ballets de corps et couleurs, dans une scénographie signée Brian Elliott Rowe.

Chez Dov Melloul, la peinture naît de la danse, de sa gestuelle. Lorsque le mot fait défaut, la parole corporelle n’en a que plus de résonance. Le pinceau se fait extension de soi : aller au bout du mouvement, le bras balaie la toile et décrit ses propres arabesques. Les formes déboulent à fleur de peau, dans un jaillissement de pigments, un glissement d’huiles. Poses tenues ou relâchées, corps athlétiques ou éthérés se mêlent, s’entrelacent. Dans de grands formats à hauteur d’homme, la fougue rivalise de tendresse : étreintes fugaces, passionnées, les liens se créent, se tendent, se détendent. Alors d’autant plus forts qu’ils hésitent, résistent au point de rupture.

Le fond de la composition, toujours noir, attend la révélation des couleurs. D’abord primaires, elles s’enrichissent de variations plus audacieuses. Brossées, caressées, aux pinceaux courts et plats, les couches s’enchaînent les unes aux autres jusqu’à la fusion. Et la lumière fuse sous le feu des jeux chromatiques ; et l’émotion pointe, écho aux vibrations intérieures du peintre. Geste ample et spontané, l’expression généreuse perce sous l’arc-en-ciel d’une palette singulière.

A regarder ces chorégraphies picturales, l’on perçoit le mouvement des corps, l’on ressent le rythme des cœurs. Dans sa recherche humaine et artistique, Dov Melloul ose conjuguer ses multiples talents. Après sa formation et son parcours professionnel en danse contemporaine auprès des plus grands, Karine Waehner (Schola Cantorum), Reinhild Hoffmann, Pina Bausch, il quitte ses chaussons pour les pinceaux. Un vrai retour aux sources. Et, toujours, il met en œuvre les  préceptes de ses maîtres : l’intensité directe, l’authenticité, du geste à l’émotion. Dov Melloul, un peintre et danseur à l’unisson.